© 2017 CYBELE DESARNAUTS - THERAPIE CHAMANIQUE & KARMIQUE

Adresse : Rue de la Clef 75005 Paris France . Contact

  • Cybèle Desarnauts

C’est quoi une cicatrice?

Mis à jour : 30 juin 2019

C’est quoi une cicatrice?

C’est un mélange de force et de fragilité. Ce n’est pas seulement la blessure, mais la guérison aussi qu’il y a derrière. 


On a tous a un jour été blessé : sur la peau, dans le cœur… et on doit faire avec. On doit trouver une nouvelle manière d’avancer. Etre doux avec soi, laisser le temps nous guérir. Avancer avec ses blessures, émotionnelles ou physiques, pour trouver sa propre manière de se réinventer, se régénérer et se guérir. La cicatrice comme une marque de notre humanité et de notre guérison.



C’est aussi ce que nous propose cette technique artistique japonaise de la fin du xve siècle que j’aime tant. 

Le kintsugi est une méthode de réparation des porcelaines ou céramiques brisées au moyen de laque saupoudrée de poudre d'or.


Cette philosophie prend en compte le passé de l'objet, son histoire et donc les accidents éventuels qu'il a pu connaitre. La casse d'une céramique ne signifie plus sa fin ou sa mise au rebut, mais un renouveau, le début d'un autre cycle et une continuité dans son utilisation. Il ne s'agit donc pas de cacher les réparations, mais de mettre celles-ci en avant. Cela invite à une réflexion sur les cycles de la vie et à la notion de continuité. L’objet endommagé est ainsi transformé, par cet accident, et à nouveau fonctionnel, avec ses fractures rehaussées d’or. Il est embelli et va connaitre une deuxième vie.


Accepter ses fêlures, ses blessures, les marques du temps… Lorsque quelque chose se brise, il faut soigneusement le réparer sans chercher à masquer la réparation. On la rend belle et visible, elle fait partie intégrante de l’objet. C’est comme pour nous.

Des gens qui ont eu des expériences douloureuses dans la vie. Ils ont pleuré, ont travaillé à ne plus trop pleurer, ils ont connu la douleur, ils ont recollés les morceaux, puis doucement ils ont appris à aimer de nouveau la vie. Surtout ils ont appris à s’aimer autrement. Ils ont réussi à s’en remettre. Ils se sont reconstruits. Ils ont pardonnés et avant tout à eux-même.


C’est cela l’art du Kintsugi. Nos fêlures nous rendent plus fort et plus beaux. Nos cicatrices font parties intégrantes de nous. Pourquoi les cacher, elles montrent qui nous sommes dans toute notre humanité.

#accompagnementchamanique #kintsugi #cicatrice #connexion #retourasoi

16 vues