Oser le courage de sa vulnérabilité



Oser donne à l’éphémère des allures d’éternité, avec mille nuances de couleurs. S’octroyer le droit d’être présent avec ce qui est là en soi. Je vous invite à ce voyage et vous donne rendez-vous avec l’infinité de ces couleurs qui rayonnent de vous-même. Prenez le temps de les regarder sans vous presser.


Oser le courage de sa vulnérabilité, c’est accepter de se dévoiler et s’accueillir dans sa totalité. C’est se mettre à nu. C’est partir à la rencontre de vos écorchures et de vos brisures pour vous inviter à mieux écouter. Écoutez ce corps, re-rentrez en dialogue avec lui et toutes ces facettes qui affleurent. Célébrez-les, elles, qui ont parfois tant à raconter. Celles qui sont si difficiles à assumer, qui nous font rougir ou balbutier, celles qui ont besoin de pleurer, tout en contribuant à poétiser notre singulière beauté. Soulignez la lumière dans chacune d’elles et leur particularité.


Acceptez les chagrins présents et ceux du passé, pour se laisser le temps d’être avec, avant même de les dépasser. Avec courage, laissez tomber les masques et soyez avec ce qui est. Juste cela. Sautez dans le vertige de votre humanité et contemplez l’arc-en-ciel de couleurs de cette fragilité. Célébrez vos rires et célébrez vos peines.


Quand vos émotions roucoulent avec les déchirures de votre vie, quand la tristesse vous caresse, cela fait mal mais on ne perd rien. On se laisse juste le temps d’être humain. Qui a dit que nous devions toujours garder la tête haute sans jamais faillir? Plonger dans sa vulnérabilité demande force et courage. Celle de se regarder sans ciller. D’accepter toutes ces parts de soi qui scintillent de manière disparates et apprendre à les apprivoiser.

Nos fêlures nous racontent; les renier, c’est en partie s’oublier. C’est mettre de côté une dimension de qui l’on est. Nos fragilités donnent du mouvement à notre âme, du relief à notre humanité, de la présence à notre existence. En voguant sur l’océan de notre inconscient, en laissant ressurgir ce qui nous a blessé, notre puissance peut alors réellement émerger.


Acceptez toutes ces vagues, qui en vous traversant, vous construisent. Découvrez l’immense beauté et les ressources qui émergent de ces brèches. Laissez jaillir la lumière pour que la joie puisse éclore.

« Il y a une faille en chaque chose, c’est par là qu’entre la lumière » Léonard Cohen

Affectueusement,

Cybèle

26 vues